Jonathan Franzen- Purity

Un gros roman américain (vous êtes prêts pour 700 pages ?) qui se double d’un grand roman. J’ai rarement lu un roman aussi intelligent, au sens propre du terme : qui a la capacité de connaître et comprendre (dictionnaire). Jonathan Franzen connaît et comprend son époque, ses enjeux, ses lumières et ses noirceurs. Et il l’écrit avec justesse. Sans doute parce qu’il fait montre d’une extraordinaire empathie pour ses personnages, abondamment décrits et dont il dresse des portraits psychologiques fouillés. De l’effondrement du mur de Berlin aux lanceurs d’alerte, Snowden, Assange, des dérives d’un internet qui a fait élire Trump (je cite Franzen) aux mutations d’un journalisme plus indispensable que jamais, ce roman est construit autour d’une intrigue qui n’a rien à envier aux meilleurs romans d’espionnage de John Le Carré, mais ce sont ici les personnages qui sont mis en avant et Franzen prend le temps de rester avec eux. Il avance doucement mais cette apparente lenteur recèle des merveilles d’écriture et d’observation. Franzen est un styliste, mais aussi un puncheur. Certaines phrases, au milieu d’un paragraphe vous frappent comme un upercut. On s’arrête parfois quelques instants pour reprendre son souffle. Ce roman, qui trace sa route dans les remous de la disruption, est aussi un magnifique roman d’apprentissage, plein d’amour, de fureur mais aussi d’espoir, au travers de la quête du personnage principal : Purity. Ne vous laissez pas détourner par une couverture et une « quatrième » française racoleuse, (la couverture anglaise me semble plus pertinente). Je recommande d’ailleurs de le lire en anglais si vous le pouvez, car l’écriture limpide de Franzen y trouve toute son acuité, sinon la traduction française fera l’affaire. Amen. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s